QUELS TYPES DE CONSOMMATION ?

La multiplication des vecteurs de diffusion a fait éclore une pluralité d’utilisation que n’avait jamais connu le monde de l’audiovisuel. La télévision est devenue au cours d’une décennie « spectacle grâce à la TNT-HD, intime avec la télévision mobile, interactive avec la télévision de rattrapage » [1]. Toutefois, ce fait ne correspond pas à une logique négative de fragmentation de l’audience : les utilisateurs transposant leurs regards d’un support à l’autre. En effet, si l’on superpose les courbes d’audience de ces trois régimes d’image télévisuelle, on remarque que les pics d’audience ne se confondent pas. Arnaud BOSON, directeur des Nouveaux Médias de TF1 et président d’eTF1 et WAT, le souligne avec le sourire : « Il n’y a pas de cannibalisation entre les supports » [2]. Les chaînes restent les prescripteurs en matière de production de contenus et grilles de programmes. En conséquence, ce fait nous invite à nous questionner dans quel univers appartient le cadre managérial dans lequel s’inscrit notre problématique : s’agit-il d’un service de télévision sur un terminal mobile ? Ou d’un terminal mobile avec une télévision de taille réduite ?

Deux grands types d’usage se dessinent pour la télévision mobile :

– Le premier regroupe une utilisation extensive, destinée à « tuer le temps », en s’informant ou en se divertissant, durant les périodes d’attentes, que ce soit dans les transports en commun (bus, métropolitains) ou les lieux publics (rues, gares, aéroports) ou privés (salles d’attente).

– A l’inverse, un ensemble d’utilisations apparaît destiné à « gagner du temps » en restant au plus près de l’information même en situation de mobilité mais aussi en utilisant les possibilités d’interactivité pour accéder au moment que l’on choisit à un contenu précis, dans une logique de consommation à la demande. Ce dernier usage est actuellement le plus exploré par la commercialisation de l’UMTS (3G+/4G et EDGE).


Notes :

[1] Propos de Michel COMBES, président de TDF, recueillis par David MEDIONI, extrait de l’article « TNT, elle a presque tout d’une grande », revue CB News, n° 965, 14 avril 2008, p. 9.

[2] Propos recueillis dans la revue La Correspondance de la publicité, 27 août 2009. Sur ce fait, nous pourrons nous reporter au compte rendu de la conférence Mobilit du Cluster Imaginove de novembre 2006.

A propos Bertrand Minisclou

AMOA, ingénieur développement logiciel, chargé d'études en marketing et historien.
Cet article, publié dans Télévision mobile, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.