QUESTIONS LIBRES

– Plusieurs chaînes audiovisuelles [1] sous-entendaient une évolution progressive des programmes en fonction de l’usage sur la TMP, si oui, pensez-vous que nous verrons apparaître un paysage complémentaire de l’offre TNT ?

– Tout médias à une publicité propre à son support, pensez-vous que la publicité présente sur la télévision mobile est adaptée à son support (format et mobilité) ?

– La publicité de la télévision doit elle être un héritage de son support fixe (TNT) ?

– Que pense le SNPTV de la publicité sur la télévision mobile ? A t’il conscience d’éventuelles pertes d’efficacités et de mémorisations des messages publicitaires ? Est-il en mesure d’initier un changement auprès du Législateur et du CSA ?

– Le CSA a effectué un premier pas en adoptant la règle de 30 % du temps d’antennes de programmes dédiée au format mobile, qu’en est-il de la publicité (base de financement des chaînes audiovisuelles, hormis les chaînes publiques et bouquets d’abonnés) ?

– La publicité (géo-ciblée et en situation de mobilité) dispose d’un taux d’efficacité et de mémorisation augmentée, la publicité sur la télévision mobile doit elle nier ces données ?

– Le lancement d’un nouveau média est-il l’occasion d’effectuer des phases de tests, sans bousculer l’équilibre économique des autres mass média (TNT, RNT, Presse) ?

– Un certain nombre de contributeurs [2] à la consultation lancée par le CSA du 17 janvier 2007 marquait leurs volontés de « générer des recettes publicitaires spécifiques dont l’arrivée de nouveaux annonceurs (par exemple locaux) », qu’elles ont été les suites de ce projet ?

– Le hors média reste une valeur refuge durant la crise économique, n’est-ce pas la preuve d’un besoin de proximité utilisateurs – points de vente ?

– La publicité géo-ciblée est-elle un adjuvant ou une substitution au financement des autres médias ?

– Pensez vous qu’un grand nombre d’annonceurs locaux auront les moyens de financer ce type de publicité (coûts de production et de diffusion) ? De devenir un risque pour le financement des médias presses et radios locales ?

– La convergence de tous les supports média est indéniable, les annonceurs allant de l’un à l’autre selon leurs budgets et leurs plans média, la publicité télévisuelle doit-elle s’adapter à ces transformations en s’inspirant des autres médias ?

– Les smartphones prônent un usage interactif, financé par la publicité et par l’achat d’applications, la télévision mobile ne devrait elle pas profiter de cette tendance ?

– Les annonceurs délaissent de plus en plus le média TNT pour le média Internet, le média télévisuel a-t-il perdu de sa crédibilité ?

– Google commence la monétarisation de sa plateforme vidéo en ligne Youtube, par l’intermédiaire de bannières interactives [3], d’applications géo-ciblées sur son téléphone mobile Android, Apple en fait de même avec sa plateforme publicitaire iAd, ces modèles économiques ne seront-ils pas celui des médias audiovisuels futurs ?

– Google, Facebook et Apple sont-ils des dangers pour les médias TNT/TV unicast/TV broadcast en accaparant progressivement tous les annonceurs du marché locale ?

– La chaîne EuropaCorp débute dans le monde de la télévision par le biais de la télévision mobile, devra-t-elle suivre les règles publicitaires de ces partenaires de multiplexe ?

– Les chaînes Orange Sport TV et TF1-NT1 disposent d’un atout majeur en ayant au sein de leurs capitaux des opérateurs de télécommunications (France Télécom et Bouygues Télécom, ce dernier étant détenu à 10,45 % par JC Decaux), ne vont-elles pas être enclin à diffuser des publicités en fonction des bases marketing de leurs abonnés ? N’en serait-il pas de même pour les opérateurs SFR et Free, au travers des forfaits globaux « Téléphonie-Télévision-Internet-Mobile » ?

– L’idée de « chaînes vitrines » proposé par Cyril VIGUIER, faisant participer les médias dans leurs intégralités (presses, radios), permettraient elles d’être une aide financière à ces deux médias, actuellement en récession, et de trouver le point d’équilibre que nous cherchons ?


Notes :

[1] Réponse du groupe M6 à la consultation publique du CSA, propos de Direct8, Eurosport et NT1, disponible sur le site http://www.tvntmobile.com.

[2] M6, Direct 8, Euronews, MTV, NRJ, Nextradio, France Télécom, Thomson.

[3] Les annonceurs paient toutes les 1 000 apparitions du message, ainsi que pour chaque clic. Pour les recherches incluant un élément géographique, Google classe les réponses sur une carte. Les entreprises référencées le sont gratuitement, mais d’autres paient pour figurer sur la carte grand format qui s’affiche si on clique sur le lien.

A propos Bertrand Minisclou

AMOA, ingénieur développement logiciel, chargé d'études en marketing et historien.
Cet article, publié dans Télévision mobile, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.